Hommage à René Dumont

Publié le par Yves-André Samère

Ce matin, ou peut-être hier, Nagui, dans son émission de France Inter, a rendu hommage à René Dumont. Si vous ne savez pas qui était René Dumont, cherchez un peu, c’est facile à trouver, il n’a pas été seulement candidat à l’élection présidentielle, pour y défendre l’écologie.

J’ai eu l’honneur et le plaisir de le rencontrer deux fois, et de converser avec lui quelques minutes. La première fois, c’était dans une librairie de Bouaké, en Côte d’Ivoire. Il y était venu dans l’espoir de rencontrer quelques lecteurs et de leur dédicacer un de ses livres, mais j’étais le seul ! Nous avons donc bavardé, et il avait évoqué sa mère, qui avait été la première femme ayant enseigné les mathématiques en France. Le soir même, il donnait une conférence, et j’y suis allé, bien entendu. C’était passionnant.

La seconde fois, c’était dans un train en gare de Caen. Évidemment, il ne m’avait pas reconnu, je me suis donc présenté. Toujours aimable, il m’avait dit qu’il s’apprêtait à se rendre à Casablanca, une ville que je connaissais très bien pour y avoir vécu quelques années.

Malheureusement, il est mort en 2001, à l’âge de 97 ans. Aujourd’hui, tout le monde semble l’avoir oublié, mais il faut se souvenir que, naguère, quand il se rendait dans n’importe quel pays, le chef de l’État le recevait automatiquement, afin de solliciter ses conseils. Je ne pense pas qu’on trouve aujourd’hui l’équivalent de René Dumont.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

K
Et Greta, alors ! Elle est reçue par l'Onu. Ça c'est la classe :-)
Répondre
Y
Les gens de l’ONU avaient peut-être envie de rire un brin, et Gad El Maleh s’était décommandé.