Chantage ? Et puis quoi, encore ?

Publié le par Yves-André Samère

D’abord, lisez cet article publié sur le site de Clubic. Vous avez peut-être reçu le genre de message dont il parle. En tout cas, moi, j’en ai reçu un il y a quatre jours, avec récidive cet après-midi. Ce billet doux me traite de « BIG pervert », et me réclame 917 dollars, payables en bitcoins, pour mettre fin à ce chantage. Merci pour le compliment, j’ai bien rigolé.

Comme je connais un peu les questions informatiques et ne suis pas si impressionnable, je ne me suis pas affolé, n’ai pas cédé au chantage, et j’ai immédiatement prévenu la police, via le site PHAROS. Eh oui, la police peut rendre des services, quand elle ne tabasse pas les manifestants !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 14/10/2019 11:30

Moi, ça a été 500 Euros, avec la menace de publier des photos pornos me concernant. Relance le lendemain.
J'ai lourdé les messages, je n'ai ni webcam, ne visite pas les sites pornos, et ne me prends pas en photo, encore moins dénudée. Je ne connaissais pas le site Pharos, sans quoi j'aurais transmis.

DOMINIQUE 14/10/2019 14:11

Merci !

Yves-André Samère 14/10/2019 11:53

Vous trouverez facilement PHAROS (c’est l’acronyme de Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements) en tapant ce mot dans Google. Il est très ramifié, et il renseigne très bien. C’est la police spécialisée dans ce type de chantage bidon. On m’a donné le renseignement au commissariat le plus proche.