Boire du vin ? Jamais !

Publié le par Yves-André Samère

En aucun cas je ne bois d’alcool. La dernière fois que j’ai bu un verre de vin, c’était lors d’un déjeuner chez Didier Porte, le 4 septembre 2012 (je le sais, parce que c’est à peu près la date où j’ai vu au Max-Linder le troisième épisode du Batman de Christopher Nolan, The Dark Knight rises, film assez raté si on le compare aux deux précédents). Eh oui, je retiens la date de mes folies en fonction de celle des films que je vois, et dont je tiens la liste depuis mes quatorze ans et demi. À chacun ses trucs...

En somme, pour re-boire, j’attends neuf ans ou presque, et ça ne me manque pas du tout.

Ajoutons que je n’aime pas du tout le champagne, et que jamais je n’ai bu le moindre « grand cru » faisant les délices de mes chers compatriotes. Mauvais Français que je suis, je sens qu’un de ces jours, on va me déchoir de ma nationalité !

(Ah oui, incorrigible non conformiste, j’oubliais : je ne mange pas d’huîtres ni de foie gras)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella bernard 19/07/2021 17:02

Je suis d'une époque où , selon la recommandation de Pasteur , qui prônait de mettre , dans l'eau , un peu de vin pour l'assainir ! Ce qui fait qui fait qu'à plus 84 ans je bois toujours du vin avec de l'eau et, c'est évidemment pas des grands crus .

Yves-André Samère 20/07/2021 08:28

Pour ma part, je n’ai aucune occasion de boire du vin, et ça ne me manqe pas.

cacciarella bernard 14/07/2021 18:56

Ha bon , vous employez , comme tout le monde ,le mot truc que naguère , vous trouviez abusivement utilisé à tout bout de champs !

Yves-André Samère 15/07/2021 09:36

Dans ce texte, je l’emploie au sens de “trucage”, donc ça n’a pas le même sens. Par exemple, dans “Les dix commandements”, quand John P. Fulton fait s’ouvrir la Mer Rouge, c’est bien un truc, et le mot est légitime. Mais il est déplacé si on l’utilise pour remplacer “quelque chose”, comme dans “J’ai un truc à faire”. Là, c’est de la faiblesse de vocabulaire.