Apprendre à programmer

Publié le par Yves-André Samère

On apprend aujourd’hui que Xavier Niel, le patron de Free, a l’intention de lancer une école de programmation informatique.

Bonne idée. Moi qui suis passé par là et qui ai décroché un diplôme de chez Bull (dont je ne me suis jamais servi, mais c’est une autre histoire), je suis assez bien placé pour ne pas tomber dans cette croyance selon laquelle « Tous les enfants sont des génies de l’informatique » – sottise à laquelle croient les parents, sous le prétexte que leurs gosses savent jouer aux jeux vidéo (en général, c’est tout ce qu’ils savent, d’ailleurs).

Programmer pour les ordinateurs, que ce soit en assembleur, en C++ ou en .NET, c’est un travail très difficile, qui exige de la patience, de l’ordre, du bon sens, énormément de persévérance, et... de l’imagination. Une occupation d’adulte pourvu d’un bon QI ! Être capable, sur sa télé, de ratatiner des aliens à coup de mitrailleuse dans un quelconque Quake ou Doom ou Duke Nukem, ce n’est pas la même chose que de programmer un jeu d’échecs capable de battre un champion du monde.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Jamais rencontré cette expression. Tous les gens de la Bull que j’ai vus étaient jeunes. Naturellement, ça ne prouve rien.
Répondre
K
Publication non obligatoire

un VCB est un Vieux Con de la Bull. Appellation controlée
Comme moi :-((
Répondre
Y
VCB ? Le Vendée Challans Basket ? Le Volley Club Bastidien ? Le Vélo Club Belinois ? Le Vieux Crampons Bouliacais ?

Non, je suis seulement spécialiste en tout, comme les marabouts de Barbès. Seule règle : changer d’occupation quand je commence à m’ennuyer.
Répondre
K
Je me disais bien que quelqu'un qui écrit de si beaux textes devait être développeur dans une autre vie. Avez vous, comme moi le statut de VCB.
Répondre