Ce qu’on n’a pas

Publié le par Yves-André Samère

Selon sa philosophie personnelle, on définit un être humain soit par ce qu’il fait, soit par ce qu’il a. Et si l’on procédait autrement ? Par exemple, en le définissant par ce qu’il ne fait pas, ou par ce qu’il n’a pas ?

Je commence. Voici ce que je n’ai pas.

Je n’ai pas de voiture. Pas de bicyclette, même pas de roller, de trottinette ou de skate-board. Rien. Je me déplace à pied. En métro ou en bus si je dois aller loin ou si je dois m’y rendre vite.

Je n’ai pas de résidence secondaire, ayant oublié d’acheter une île aux Seychelles et un chalet à Gstaad.

Je n’ai plus de parents. Je n’ai ni femme ni enfants. Là, ce n’est pas un oubli, mais une élémentaire précaution.

Je n’ai pas d’écran plat, la platitude des programmes de télévision suffisant à mon bonheur. Pas non plus de téléphone mobile. Je n’ai pas d’iPad, ni d’iPod. Je n’ai pas de console de jeu. Je n’ai pas de collection de timbres ni de quoi que ce soit d’autre. Je n’ai pas de livres de prix, pas de tableaux, pas le moindre vase Ming, pas de bijoux. Un jour, dans la rue, j’ai trouvé une bague en or. Quelque temps plus tard, je l’ai égarée.

Je n’ai pas de costume, pas de manteau, pas d’imperméable, pas de cravate, pas de boutons de manchette. Chemise sous un pull l’hiver, avec parfois une écharpe, que j’égare régulièrement. T-shirt l’été. Je n’ai pas non plus de chaussures de tennis ou de basket. Pas de gants : comme disait Cyrano, « Il ne m’en restait qu’un, d’une très vieille paire, je l’ai laissé dans la figure de quelqu’un ».

Je n’ai pas de four à micro-ondes, pas de lave-vaisselle. Pas de brosse à dents électrique. Pas de cave à vin. Pas d’alcool, ni de tabac, ni de drogue.

Hormis ma carte d’abonnement pour aller au cinéma tous les jours, que d’ailleurs j’ai perdue deux fois, je n’ai pas d’abonnement à quelque club que ce soit, pas plus qu’au Louvre ou à l’Opéra.

Bien entendu, je n’ai pas beaucoup d’argent, mais vous commenciez à vous en douter. Néanmoins, ce n’est pas à cause de cela que je n’ai pas tout ce qui précède, mais parce que je m’en fiche.

Un autre jour, si j’y pense, je dirai ce que je ne fais pas.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

Et les dinosaures, alors, on les snobe ?


Répondre
L

j'ai compris ! Y A S est un dernier descendant des aborigenes d'australie ! La civilisation la plus ancienne au monde !!


Répondre
Y

Ce que j’ai qui ne s’achète pas ? Un avenir radieux, sans doute.


Répondre
D

Et je ne dirai pas non plus ce que vous avez. Qui ne s'achète pas avec de l'argent.


Répondre