Les Marx Brothers : Chico

Publié le par Yves-André Samère

Aucun des cinq frères Marx ne se prénommait Karl ! En réalité, ils avaient choisi les pseudonymes Chico, Harpo, Groucho, Gummo et Zeppo. Le vrai prénom de Chico, l’aîné (1887-1961) était Leonard ; celui d’Harpo (1888-1964) était Adolph ; celui de Groucho (1890-1977) était Julius Henry ; celui de Gummo (1892-1977) était Milton ; et celui de Zeppo (1901-1979), le seul né au vingtième siècle, était Herbert. Tous n’ont pas fait carrière comme comiques, puisque Zeppo et Gummo changèrent de métier après quelques années. Il faut dire qu’une loi non écrite rend aléatoire un groupe de cinq comiques jouant ensemble. On a vu des duos, comme Laurel et Hardy ou Bud Abbott et Lou Costello, et, en France, Poiret et Serrault ou les Frères Ennemis ; des trios, comme les Marx Brothers, justement, et les Trois Stooges, ou, chez nous, les Inconnus. Cela s’explique : comment faire cohabiter dans une même histoire cinq grands rôles comiques ? Les diverses susceptibilités feraient des dégâts. Ou alors, l’acteur doit jouer seul et interpréter tous les rôles, comme Fernandel, qui a joué cinq personnages dans Le mouton à cinq pattes, comédie d’Henri Verneuil.

Parlons donc de Chico, puisque c’était l’aîné. Toujours coiffé d’un chapeau très laid, il jouait plutôt bien du piano, et les films qu’il interprétait avec ses frères incluaient généralement une courte séquence, rarement plus de deux minutes, où on le voyait (et l’entendait) jouer de préférence une mélodie alerte, mais sur un mode comique, puisqu’il aimait utiliser des accessoires, par exemple une orange ou une pomme, et qu’il faisait avec des doigts des gestes bizarres, que jamais un pianiste ordinaire ne se permettrait.

Mais le mieux est de visionner une de ces séquences, par exemple celle-ci, extraite d’Animal crackers, film de 1930 (en français, L’explorateur en folie), ou celle-là, dans laquelle il se déchaîne avec Harpo.

Je ne crois pas que quelqu’un d’autre, au cinéma, ait utilisé le piano pour faire rire tout en étant capable de bien jouer. Oscar Levant, pianiste, a fait quelques numéros dans Un Américain à Paris ou dans Entrons dans la danse, mais il ne caricaturait pas le comportement du pianiste, et c’était un authentique virtuose.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :