Les prononciations ridicules

Publié le par Yves-André Samère

Je me suis de temps à autre gaussé des prononciations ridicules que les Français font des mots étrangers. Parfois, on vise au plus commun ; par exemple, on confond l’espagnol avec l’italien, et cela donne plaza prononcé « pladza » – une bourde, car le mot italien correspondant et désignant une place d’une ville est piazza. Ou encore, on cherche midi à quatorze heures, et patio devient « passio », alors que ce mot espagnol se dit rigoureusement comme il s’écrit (jusqu’à Miguel qui se métamorphose en « Migouelle », quand il serait si simple de le prononcer correctement, comme en français, ainsi que font nos voisins). D’autre fois, on ampute un mot de sa lettre finale, burnous devient « burnou » et toubib, « toubi » (or not toubi ?) ; mais chacun sait que l’arabe écorche nos bouches délicates !... Ou le japonais kamikaze, prononcé bêtement sans le É final (téléphonez, comme je l’ai fait, au Consulat général du Japon, on vous confirmera que c’est « kamikazé »).

L’anglais, que tous les Français croient connaître, n’est pas mieux traité. Tout le monde a entendu ces andouilles de journalistes écorcher – peut-être volontairement car la critique ne l’aime pas – le nom de Steven Spielberg : sans aucune raison, on le rebaptise « Chpilbergue ». Je me gondole aussi en entendant l’un des noms les plus connus au monde, celui de Greenwich, prononcé comme s’il rimait avec sandwich, alors que c’est avec bridge qu’il rime ; donc, pas de « grinouitche », on dit « grinidje » ou « grinitche » (eh oui, le W doit tomber à la trappe, c’est ainsi, et même assez courant, par exemple dans sword, pour épée).

Mais, depuis l’enfance, je me pose la question : pourquoi diable tout le monde s’obstine-t-il à dire « yotte » (avec le O de tuyau) quand on utilise le mot yacht ? On m’a toujours rétorqué que c’était parce qu’il s’agissait d’un mot anglais. Belle justification ! D’abord, l’association de lettres A-C-H ne se prononce jamais en anglais comme un O, ou alors je réclame un exemple concret ; ensuite c’est un mot... néerlandais ! La prononciation exacte en néerlandais ? Vous connaissez le mot allemand achtung, qui signifie attention ? Eh bien, gardez le début, et collez un Y devant ! Vous obtiendrez un mot assez guttural qui vous donnera la bonne prononciation néerlandaise. Si vous êtes sceptique, vérifiez la prononciation ICI. Cela dit, les Anglais ne prononcent pas du tout « yotte ». Je le dis et je le prouve, en vous invitant à écouter cet extrait de dialogue provenant de la série britannique Downton Abbey : dans l’épisode 2 de la saison 3, on peut entendre l’actrice Shirley MacLaine, parlant du frère de son personnage, passionné, comme Bernard Tapie, de ces bateaux, dire ce mot quatre fois de suite – ce qui élimine le doute. C’est confirmé .

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Yves-André Samère 28/10/2012 10:15

L’ennui, avec les Britanniques, c’est qu’il n’y a pas de prononciation « officielle » (pas plus qu’il n’existe de Constitution), ni d’organisme se souciant de ces questions. Aucun
équivalent de notre Académie, par exemple. Donc chacun parle comme il veut, d’où une incroyable pagaille dans les accents et prononciations.

Il faudrait peut-être que je sache comment la reine prononce, ou les habitants de Greenwich. Je vais demander à David Lowe, il m’a déjà rendu service, et il saura peut-être.

Marceau 27/10/2012 13:20

Vous avez raison encore une fois. Dans le même ordre d'idée, la prononciation du titre de la série "Prison Break" me faisait beaucoup rire (ou enrager, selon mon humeur...), fréquemment transformée
en "Praillezonne Brèque".
Quitte à passer pour un maniaque, la prononciation officielle de "Greenwich" est plutôt [grɛnɪtʃ] ; même si les deux sont correctes, la première est toujours celle-ci.
En voici un exemple :
http://oxforddictionaries.com/definition/english/Greenwich?q=greenwich
Cordialement.

Yves-André Samère 27/10/2012 12:00

Je sais bien qu’il y a des variantes, tout dépend de la région. Par exemple, dans certains endroits, on prononce presque « granitch » (voir ici : http://translate.google.com/#en/fr/greenwich), ou
là : http://fr.forvo.com/word/greenwich/).

En fait, ce que je visais en caricaturant un peu puisque l’humour est toujours présent dans mes petits écrits, c’est le « ouitche » final, qui ne se dit nulle part, sinon... en France ! De toute
façon, la transcription officielle est [ɡrɪnɪdʒ], ce qui lève la plupart des doutes.

Marceau 27/10/2012 10:28

Permettez que j'apporte une petit correction.
Je partage tout à fait le fond de votre remarque quant aux prononciations des langues étrangères qui se veulent authentiques mais ne font que les écorcher. Je suis plus à même d'en juger concernant
l'anglais que d'autres langues, mais j'imagine bien ce qu'il peut en être de manière générale.
Mais voilà plusieurs fois que je lis sur votre blog cette remarque sur la prononciation de "Greenwich", qui n'est qu'en partie exacte. La prononciation "grinouitche" est certes erronée, pourtant
c'est la diphtongue qui pose problème, plus que les consonnes finales.
Le mot peut tout à fait se prononcer "grinitche", et c'est même la prononciation la plus courante. "Greenwich" rime bien avec "sandwich", même si la rime est pauvre et non suffisante. La graphie
"ch" se prononce presque toujours "tch" en anglais ; "grinidje" est certes une prononciation correcte mais marginale.

Yves-André Samère 26/10/2012 14:00

J’allais dire encore du mal de Pierre Arditi, le plus mauvais des grands comédiens français, mais si mes lectrices s’en chargent, je vais partir en vacances !

Danièle 26/10/2012 08:37

Bonjour-hen,les phénomènes conduisant à un ridicule exaspérant-hen ne touchent pas que la prononciation des langues étrangères!
L'autre jour-hen, une animatrice de l'émission de S Bern-hen s'est fait sévèrement réprimander par Pierre Arditti car elle parlait comme cela-hen! c'est à dire comme MO Fogiel.
Elle n'est certes pas la seule.Elle présentait un bricolage quelconque à base de fil de fer.Enervé, il lui a dit"On ne dit pas le bout-hen, on dit le bout.C'est tout."
Merci M Arditti.Le bien que cela nous a fait!
Pour sa récompense je pense qu'il a maintenant le droit de sortir impunément deux ou trois banalités .(il a le choix: la guerre c'est mal, les écureuils c'est mignon, les maladies ça fait mal...)