Roselyne Bachelot, animatrice

Publié le par Yves-André Samère

Les auteurs de France Inter ont le loisir de souffler un peu : Frédéric Lopez est absent. Il est parti en Inde pour tourner une de ses émissions de télé. Mais rassurez-vous, il continue de toucher son salaire de producteur, payé avec vos impôts, chers auditeurs...

Lopez a pris ses précautions, il a désigné ses remplaçants, choisis parmi ses copains, on s’en doute. Hier, c’était le chanteur Cali, tellement terne que personne n’a remarqué sa présence. Aujourd’hui, nette amélioration, l’animatrice de l’émission était... Roselyne Bachelot ! D’où la question qu’on est forcé de se poser : Roselyne, ayant délaissé la politique, s’est lancée dans la télévision, puis dans la radio ce jour. Par conséquent, qu’attend-elle pour faire du cinéma ? Ça ne manque pourtant pas, des gens célèbres qui jouent dans des films alors qu’ils n’ont rien à voir avec le métier d’acteur.

Ainsi, on a vu apparaître dans des films Roger Peyrefitte, écrivain (il jouait le ministre de la Culture dans Êtes-vous fiancée à un marin grec ou à un pilote de ligne ?, film écrit par Jean Yanne), Lionel Jospin (il était lui-même dans Le nom des gens), Jean Tiberi (il mariait un couple dans un film sur le football, Trois zéros), et même Salman Rushdie (si-si ! Il jouait le docteur Masani dans Une histoire de famille, film d’Helen Hunt sorti en 2007).

Le fait qu’il existe à Radio France une foule de gens tout à fait capables d’animer une émission lorsque le producteur en titre s’absente, comme Philippe Meyer ou Albert Algoud – voire Daniel Morin, qui a déjà fait ce travail –, n’a pas été envisagé. Ils ne font pas suffisamment people. Pour demain, je suggère Lionel Messi.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Le pauvre homme... Va falloir organiser un LopezThon.
Répondre
X
Yann Chouquet a indiqué que Lopez ne touchait pas son salaire durant son absence. Ceci dit, il n'a pas précisé s'il s'agissait de son salaire d'animateur ou celui de producteur de l'émission...
Répondre
Y
C’est évident, qu’ils ne savent pas faire de radio. Mais le copinage...
Répondre
D
N'empêche que ces "animateurs intérimaires" n'ont rien à faire là, si ce n'est leur propre promo (sans compter leur cachet, je suppose). Radio France est une assez grande maison pour piocher dans
ses propres effectifs.
Bravo l'esprit maison.
Répondre
Y
Cali a eu tort d’accepter ce travail pour lequel il n’est pas fait. Roselyne Bachelot est plus douée, c’est une habituée de la communication.

Je pense que, la semaine prochaine, Patrick Timsit s’en sortira très bien.
Répondre
J
Je crois que c'est sur @SI que j'ai lu que Roselyne, qui traîne quelques casseroles, avait reçu l'absolution médiatique depuis son passage dans le petit journal. Depuis quoi, elle anime sur D8. Et
maintenant ça.
Répondre
D
Cali est un chanteur, plus à l'aise sans doute dans un spectacle rodé, et aidé par des musiciens. Roselyne Bachelot est une femme politique, donc habituée à la répartie, à rebondir sur les propos
des autres, etc.
Morin l'a un peu aidée pour les passages obligés de l'émission, mais elle a été bien.
Par contre, comme vous le dites, Inter ne prend pas de risques en essayant de nouveaux animateurs (il doit y avoir un réel vivier à Radio France) ou de prendre des animateurs confirmés maison.
Répondre