Un statut pour Brigitte Macron

Publié le par Yves-André Samère

On nous fait savoir que Macron a légalement attribué à sa femme un statut officiel : elle s’occupera de tout, même d’Éducation nationale, et pas uniquement de social. Elle aura des locaux dans le palais résidentiel, et deux collaborateurs – alors que, nous révèle-t-on, Bernadette Chirac en avait dix à sa disposition.

Certes, certes, mais la comparaison n’est pas flatteuse : tout le monde sait bien que les Chirac étaient des voleurs, donc l’argument est faiblard. On ajoute que la chère Brigitte ne recevra aucun salaire, et que les frais de fonctionnement de ce shadow cabinet seront réglés par la présidence de la République.

Nous voilà rassurés. La présidence n’utilise pas du tout l’argent de nos impôts pour assurer sa tâche. Donc Brigitte ne nous coûtera rien.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 23/08/2017 04:44

Sous la présidence de Hollande, le budget de l'Elysée a baissé. Il était célibataire les trois dernières années. Conclusion : supprimons les épouses de présidents.

Yves-André Samère 23/08/2017 06:09

Bonne idée. Je vais la sumettre au principal intéressé, il sera sans doute ravi.