Deux bobards scientifiques

Publié le par Yves-André Samère

Claude Askolovitch assure en ce moment, à huit heures et demie sur France Inter, la chronique de la revue de presse, et ce n’est pas un cadeau pour les auditeurs, car ce pseudo-journaliste est l’un des plus médiocres de la corporation. Par exemple, ce matin, il a prétendu froidement que « notre cerveau n’assure que cinq pour cent de ses capacités ».

Allons bon, ça s’aggrave, puisque, en général, cette croyance privilégie plutôt les dix pour cent !

La vérité est que personne n’a jamais vérifié cette absurdité, et que cette affirmation est aussi solide que celle qui clame que la Grande Muraille de Chine est visible depuis la Lune, alors qu’elle mesure entre cinq et sept mètres d’épaisseur, en comptant généreusement. Large comme une petite route de campagne. On voit beaucoup de petites routes de campagne, depuis la Lune ? Si vous n’êtes pas convaincu, prenons l’exemple d’un cheveu, objet d’un dizième de millimètre d’épaisseur en moyenne, c’est-à-dire entre cinquante mille et soixante-dix mille fois plus fin que la Muraille. Divisons la distance Terre-Lune, qui est de 384 000 kilomètres, par cinquante mille – ou par soixante-dix mille –, nous obtenons 7,68 kilomètres, ou 5,485. Conclusion, si la Muraille de Chine est visible depuis la Lune, un cheveu est visible à une distance comprise entre 5,5 et 7,7 kilomètres. En gros, la distance séparant, à Paris, l’Arc-de-Triomphe de la place de la Bastille ou de la Nation, ou entre dix-huit et vingt-six fois la hauteur de la Tour Eiffel. Ou encore, pour les New-Yorkais, deux fois la largeur de Manhattan à n’importe quel endroit. Alors, vous y croyez toujours ? Bref, et pour en revenir à Inter-Bourdes, disons-le calmement, personne n’a jamais mesuré les capacités du cerveau humain, dont l’activité des diverses zones, rappelons-le, varie constamment en fonction des circonstances et de ce que fait l’être humain lui-même.

On a donc là deux énormes bobards que beaucoup répètent sans jamais se poser de questions. Or le phénomène se perpétue en vertu du fait que personne de compétent ne contredit ce genre d’idiotie. Et surtout pas les scientifiques concernés.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
Vu "prédateurs " , très beau doc où il est dit que , naguère péremptoirement on affirmais que seul l'homme se servait d'outils ! Et là , dans ce film , on nous démontre le contraire avec des singe ett, surtout des corvidés d'une grande habilité . D'autre part , pourriez vous me rassurer sur l'assurance de voir les "Cesar" en clair, ce soir ; j'avoues mon coté cinéphage depuis 1942 ,43 , ou j''étais avec mes parents devant "Fièvres" avec Tino Rossi ! Même pas honte !
Répondre
Y
On verra les Césars (pas moi, j’ai horreur de ce genre de cérémonie) ce soir sur Canal Plus, et en clair. Ce sera présenté par Manu Payet.

Pour ce qui est de « Prédateurs », je ne l’ai pas vu, mais je le visionnerai ce soir. Merci pour le renseignement.