Palmade sur France 2

Publié le par Yves-André Samère

Mon ex-voisin Pierre Palmade (il a revendu à une société immobilière l’appartement qu’il avait acheté dans mon immeuble) ne m’a jamais plu, et je ne lui trouve toujours aucun talent, de comédien comme d’auteur. Hier soir, France 2 a retransmis en direct une pièce de son cru, Paprika, avec Victoria Abril et Jean-Baptiste Maunier, acteur de vingt-huit ans que vous aviez vu dans ce mauvais film qu’était Les choristes, où il chantait – pas trop mal –, puis dans un film, Hellphone, pour djeunz car il fondait toute son intrigue sur un téléphone mobile qui persécutait son jeune propriétaire. Or cette pièce de boulevard était un festival de vulgarités, au point d’être insupportable, après un début anodin.

Je comprends mal comment une chaîne publique de télévision peut mobiliser tant de moyens pour montrer ça, et comment le public pouvait sembler si satisfait, au point d’acclamer l’auteur à la fin de la représentation.

Une soirée perdue.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

M
Vous ne connaissez pas ? '' L'hirondelle '' est un sketch dans lequel Palmade imite un mauvais chanteur !
Répondre
Y
Je ne connaissais pas. Il aurait dû plutôt imiter un mauvais acteur. Il m'agaçait prodigieusement, Palmade. Il faisait plus vieux que sa mère, que j’ai vue plus souvent.
M
Mon Dieu, mon Dieu... " l'hirondelle " ...
Répondre
Y
Tu es bien mystérieux, ce matin. Qu’as-tu fumé ?
D
Ayant vu la promotion de cette pièce dans je ne sais quelle émission, j'ai voulu y jeter un coup d'oeil hier soir.
Heureusement j'avais aussi un bon livre et quelques autres occupations enrichissantes.
La vulgarité de "Paprika" ...c'est exactement ce qui m'a fait éteindre mon poste.
Les promoteurs et programmateurs nous prennent pour des ploucs, je leur retourne volontiers le compliment.
Répondre
Y
J’ai regardé jusqu’au bout. Je voulais voir jusqu’à quels tréfonds on pouvait descendre. Pour moi, Palmade, c’est bien fini.