Anonymat « impossible » sur Internet

Publié le par Yves-André Samère

Admirez le joli tour de passe-passe : si vous téléchargez illégalement quoi que ce soit, film, musique, livre électronique, photo ou tout ce que vous voudrez, l’Hadopi, via la société nantaise Trident Media Guard (dont je rappelle qu’elle appartient à Thierry Lhermitte), est capable de trouver votre adresse électronique et de vous envoyer un message d’avertissement. Donc, l’anonymat n’existe pas !

Dès lors, on est en droit de se demander comment il se fait que des sociétés géantes comme Facebook et Twitter prétendent que l’anonymat est IMPOSSIBLE à lever lorsqu’il est utilisé par des zigotos qui profitent dudit anonymat pour insulter, voire menacer de mort, des citoyens qu’ils détestent, avec, au premier plan, les Juifs et les homosexuels.

De là à imaginer que cette indifférence étatique ne relève pas du seul hasard, je n’oserais jamais. Nos gouvernants sont trop honnêtes et trop soucieux du bien public et de la légalité pour se faire complice de délinquants.

(C’est Alexandre Benalla qui m’a dicté par téléphone le texte qui précède. Que cet honnête homme soit ici remercié)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

J
C'est une question d'odeur. L'argent, on le sait, n'a pas d'odeur. (Odieux mensonge, un billet, ça sent bref !) Si vous avez beaucoup d'argent, vous n'avez pas d'odeur, et aucune trace n'est laissée. Si vous avez peu d'argent, on vous sent de loin avec les outils (fiscaux) nécessaires.
Comme disait Brassens : "mets-toi dans les affaires, et tu auras les flics même comme chalands" .
Répondre
Y
J’ai toujours cru que l’argent possédait une odeur suave. Mais ce doit être parce que je n’en ai jamais eu.