Celzéceux

Publié le par Yves-André Samère

Je m’étais souvent bien diverti à me moquer de certains journaux, dont « Le Canard enchaîné », qui publiait certains articles à retardement, PUISQUE j’avais abordé le même sujet bien avant eux.

Or, j’ai découvert très récemment qu’une célébrité avait suivi la même pente descendante, puisqu’il s’agit de... Raphaël Enthoven ! En effet, dans son livre Nouvelles morales provisoires, paru en janvier 2019, ce philosophe médiatique collectionne de nombreux textes qui traitent de l’actualité, pour s’en moquer tout comme je le faisais. Or l’un de ces textes s’intitule Celzéceux, terme que je me suis efforcé de ridiculiser, me payant Macron au passage, puisque c’est Sa Seigneurie qui l’a imposé à la France entière, sans voir le ridicule de cette mode.

Bien entendu, si Macron n’a jamais eu conscience de ce côté grotesque (il se prend pour Alain Rey ?), Enthoven, plus intelligent, se borne à railler les partisans du présiblique actuel et chef du parti de la droite qui n’ose pas dire son nom.

Je ne vais pas résumer cet article, que je trouve assez lourd, mais tous les philosophes ne font pas dans la légèreté. Je ne vous conseille même pas de vous procurer son livre, dont l’épaisseur découragerait n’importe qui.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
" ATTAQUE - Le centre de vaccination de Saint-Orens-de-Gameville, en Haute-Garonne, a été vandalisé dans la nuit de lundi à mardi. En plus des chaises et des tables renversées, et de deux écrans d'ordinateur détruits, 3500 doses ont dû être jetées.
La rédaction de LCI - Publié aujourd’hui à 06h15 " Je viens de découvrir ça sur internet .Quant au supposé dictateur , Macron , à l'égal d'un Hitler ou d'un Bonaparte ; après avoir pris connaissance de ces actes , j'aimerais voir Macron se conduire en vrai dictateur !
Répondre
Y
Aucun rapport entre ces deux évènements. Et je n’ai pas comparé Macron aux autres dictateurs, il n’a encore fait assassiner personne.
C
Je ne pense pas qu'il ait eu besoin de l'imposer ; ses nombreux thuriféraires se les approprient , séance tenante !
Répondre
Y
Macron savait très bien, et par avance, que ses courtisans feraient de cette expression un tabou, à ne jamais critiquer. Tous les tyrans comptent là-dessus. Pas besoin d’imposer quoi que ce soit. Voir Bonaparte, Louis XIV, ou Hitler : si on les critiquait, on était mis au ban de la société. Parfois, on était exécuté sans procès, comme le malheureux duc d’Enghien.