Du plagiat

Publié le par Yves-André Samère

Je n’aime vraiment pas Gad Elmaleh. Surtout parce que je n’aime pas les plagiaires. Assez souvent, dans mes petits écrits, j’ai traîné Anne Fontaine dans la boue, pour avoir utilisé le scénario de l’excellent film de Claude Chabrol , Le boucher, sans même avoir mentionné au générique son « emprunt » – qui était un vol pur et simple. Cette chipie, pour Entre ses mains, était allée jusqu’à engager un comique, Benoît Poelvoorde, afin de reprendre le rôle de Jean Yanne, autre comique confirmé, et plus drôle.

Et donc, je boycotte tous ses passages sur les antennes de la télévision. Mis à part son manque de scrupules, cette cinéaste de bas étage n’a aucun talent. Je m’étonne qu’aucun critique n’ait jamais pourfendu ses productions. Et si Elmaleh remporte quelques succès, le public devrait le siffler, plutôt que de l’applaudir. Je ne connais guère d’acteurs qui plagient leurs collègues.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
Décidément , ce jour vous me comblez ; j'aime beaucoup Chabrol ; le personnage , et pas du tout Gad Elmaleh .
Répondre
Y
Ces préférences sont naturelles, et je les ai depuis toujours.