Enjoliveurs-14 : « être EN »

Publié le par Yves-André Samère

J’ai déjà traité le cas de l’agaçante quoique burlesque expression être dans (on est dans le déni, cette pièce est dans le tragique, ce film est dans la comédie, etc.). Cousine de celle-là, l’expression « être EN ».

La chose a commencé avec la célèbre être en charge de, née probablement au sein de l’administration, et qui y a fait des ravages. Puis, par analogie ou mimétisme, on a vu apparaître la plus boursouflée être en responsabilité de, ce qui était une étape supplémentaire de cette langue qui veut se faire plus grosse que le bœuf. L’une et l’autre expressions constituant un enjolivement bien sûr nécessaire et urgent des très démodées être chargé de et être responsable de. Quand au être capable de, il est devenu le monstrueux être en capacité de, et cela ne gêne en rien les politiques qui l’utilisent à tout instant.

Enfin, après un triple saut périlleux vers le carrément incorrect, l’étrange être en réussite. Il est évident que le verbe réussir ne suffisait plus !

Mais l’imagination des enjoliveurs du langage n’a pas de limites.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :