Et le « premier mari », c’est pour quand ?

Publié le par Yves-André Samère

Il me semble avoir déjà fait part de mon agacement d’entendre et de voir sans cesse Carla Bruni qualifiée de « première dame », et avoir noté que cette manie venait tout droit des États-Unis. Je faisais remarquer que l’épouse d’un président de la République française n’a AUCUNE fonction officielle, AUCUN titre, et que c’est par pure flagornerie que les journalistes lui donnent celui-là, qui est entièrement bidon.

Eh bien, voilà que « Le Monde » publie aujourd’hui sur son blog des correcteurs un articulet vengeur qui dit exactement la même chose, mais avec quelques mois de retard. Je m’attends que lundi, au Fou du Roi, Alexis Trégarot, qui est LE spécialiste des scoops à retardement dans cette émission, sorte cette fabuleuse révélation.

Quant aux correcteurs du « Monde », ils vont peut-être me proposer un pont d’or pour faire partie de leur bande. Déjà, un visiteur rigolard de leur blog observe que si une femme arrive un jour à la présidence, il faudra probablement qualifier son époux de « premier mari de France »...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

L

Menteurs ! c'es pas sa première dame ! Ce doit être la ... ième.


Répondre
L

Si une femme devient présidente devra t elle aussi ne porter que la jupe ? Il me semble que dans nos héroïnes françaises, un grief envers Jehanne d'Arc fut de s'habiller en homme ! Maintenant,
imaginons qu'un transexuel devienne président. Pourra t il porter la jupe ? Je reste perplexe...


Répondre