La mécanique des crétins

Publié le par Yves-André Samère

Ça y est, cela n’a pas raté ! Depuis longtemps, je tiens pour un crétin achevé tout individu qui, parlant des pièces de Feydeau, case le mot mécanique dans son propos.

J’ai donc l’honneur de vous révéler que Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie-Française, qui joue actuellement Un fil à la patte, n’a pu s’empêcher de tomber dans ce cliché (sur France Inter, il l’a dit quatre fois). Et que, par conséquent – et si je suis conséquent –, je considère désormais Guillaume Gallienne comme un quadruple crétin. Voilà, c’est dit.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

Je ne suis inconditionnel de personne. Et j’ai critiqué François Morel pour avoir fait de la publicité pour le Crédit Lyonnais.

Ce n’est pas la compétence professionnelle de Gallienne que je fustige, mais son panurgisme et son conformisme. Il a répété ce que des centaines de perroquets ont dit avant lui.


Répondre
D

Non. Ce n'est pas parce qu'il a dit une banalité, ou une crétinerie pour reprendre votre mot, qu'il faut le honnir.
Je l'aime d'amour, moi. Rien que pour son émission sur Inter.
Et, pour une fois, je ne suis pas d'accord avec vous...


Répondre