Moi aussi, je veux un passeport russe !

Publié le par Yves-André Samère

Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas eu la chance de regarder hier soir le premier Petit Journal de l’année, sachez qu’on y a décortiqué le fameux passeport russe que Poutine a fait attribuer très démocratiquement à Gérard Depardieu, et que le résultat n’est pas piqué des hannetons.

D’abord, les fonctionnaires russes chargés de traduire le nom de Gégé en caractères cyrilliques s’y sont pris de pittoresque façon, peut-être un peu hâtivement, puisque son patronyme est devenu « Diépardié » (oui, le E russe se prononce IÉ ; pour entendre un simple É, il faudrait un э), et que sa ville de naissance, Châteauroux, est rebaptisée « Chatori » (шАТОРи, quand il aurait fallu шАТОРу).

Quant à sa photo d’identité, on s’est contenté de piquer sur Internet une photo où Gégé, en smoking, pose au Festival de Cannes de 2006, où il présentait Quand j’étais chanteur, l’un de ses bons films, en compagnie de Cécile de France. Comme conclut Yann Barthès : « La Russie, seul pays qui autorise les photos en tenue de gala sur les passeports ! »

Une vue dudit passeport ICI.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
rhooooo les flemmards! ils auraient très bien pu traduire Depardieu en Боже! (tr: God!)
Mais pas sûr que cela plaise à tout le monde.
Répondre