Supprimons les vœux !

Publié le par Yves-André Samère

Le maire (communiste) d’une petite commune de France vient de prendre une initiative que d’autres feraient bien de suivre, notamment à Paris où le gaspillage règne : il a décidé de supprimer la cérémonie des vœux, qui devait avoir lieu à la mi-janvier dans son patelin, et de reverser aux pauvres l’argent ainsi économisé.

Si l’on songe que la plus grande partie du mois de janvier, dans notre pays, est occupée par ce genre de cérémonie, à la présidence de la République, dans les ministères, dans les préfectures, dans les mairies, dans tous les endroits un peu officiels, si l’on songe à la masse de temps gaspillé et d’argent dilapidé, on frémit. À quoi servent toutes ces simagrées, qui jamais n’ont été suivies du moindre effet ?

La politesse ? Allons donc ! La première des politesses serait de ne pas prendre les gens pour des imbéciles. Ou alors, j’exige que le président de la République vienne faire ce soir la danse de la pluie sur les Champs-Élysées !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 31/12/2010 13:49


Dans ma petite commune, entre les cartes de voeux, les vins d'honneur, etc... le maire n'est pas prêt à ce genre de largesses.
Ben oui, il faut bien qu'il y ait des photos dans le prochain bulletin municipal. Des colis aux nécessiteux,hein, ce n'est pas terrible.