Sur Arte : « The Queen »

Publié le par Yves-André Samère

Hier soir, je me suis laissé tenter par le documentaire The Queen, sur Arte. Il s’agissait d’un film d’archives dû à Volker Schmidt-Sondermann et à Ulrike Grunewald, et qui racontait la vie d’Elisabeth II, avec un commentaire doublé en français.

Film d’archives ? Pas entièrement, car on avait commis l’énorme bourde de faire jouer certaines scènes par des acteurs, qui n’avaient même pas la moindre ressemblance physique avec les personnages réels. C’était d’autant plus déplacé que toutes les péripéties qui étaient montrées ont déjà été vues dans d’autres productions, documentaires ou fictives.

Et puis, les deux auteurs se sont montrés trop favorables à Diana Spencer, la prétendue « princesse des cœurs » qui haïssait la famille royale, qu’elle qualifiait de « famille d’Allemands », et ont un peu passé sous silence que la reine avait d’abord refusé de lui rendre un hommage posthume.

Finalement, il y avait presque tout, sauf le ridicule épisode des Jeux Olympiques de Londres, avec, en prime, la larme versée par Elisabeth quand le gouvernement l’a privée de son yacht « Britannia », dont l’entretien était ruineux.

Pauvres milliardaires !

Publié dans Histoire, Télévision

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 03/04/2016 16:21

Il était "normal" que la reine ne rende pas d'hommage posthume à Diana : elle ne faisait plus partie protocolairement de la famille royale, puisque divorcée de Charles. Donc, il n'y avait aucune raison pour la traiter (enfin ce qui en restait) comme un membre de la famille royale.
Par contre, on aurait pu lui conseiller de faire une entorse à ce protocole, ne serait-ce que parce que Diana était la mère du futur roi d'Angleterre.
On se rend bien compte maintenant que la dianamanie a vécu, car ce n'était que du vent, alimenté par la presse people.

Yves-André Samère 03/04/2016 18:05

Oui, comme mère de l’éventuel futur roi (?), il lui restait au moins ce titre. Cela mis à part, quelle affreuse chipie !