Sur Canal Plus, « The young pope »

Publié le par Yves-André Samère

Ils sont étranges, les feuilletons produits par Canal Plus. Après Versailles, où tous les personnages parlaient anglais, et qui ne méritait pas plus de dix minutes d’attention, il y a maintenant The young pope, avec Jude Law dans le rôle du pape (ils l’ont appelé Pie XIII, le cher Pie XII ayant laissé un si bon souvenir). Je ne désespère pas qu’on verra un jour La papesse Jeanne, avec Marion Cotillard (« Évidemment ! », commenterait cet âne d’Augustin Trapenard), si ce n’est avec Léa Seydoux. Le but étant aujourd’hui de montrer un maximum de scènes bizarres et d’acteurs jouant des rôles qui ne leur conviennent pas. Le buzz, ma chère, le buzz...

Ainsi, ce nouveau feuilleton dont je parle, réalisé par un metteur en scène surestimé,  Paolo Sorrentino – les cinéphiles le tiennent en grippe –, diffusé hier soir (en version française, quelle horreur !), et qui est apparu mystérieusement ce matin sur mon disque dur en cinq minutes, commence très bien : on peut y admirer, sur la Place Saint-Marc de Venise, un énorme tas de cadavres de bébés, d’où émerge en rampant le pape en question. On comprend vite qu’il a fait un cauchemar. Après cela, il se lève, enfile une paire de tongs en plastique blanc, et va prendre sa douche, puis s’habille, de sorte qu’en moins de deux minutes, on l’a vu tout nu deux fois. Les catholiques vont adorer.

Je ne sais si la suite sera aussi attrayante, mais je vous tiendrai au courant.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Bon. Je me posais la question pour "the young pope" : regardable ou pas ? Compris. Pas regardable. Du "trash" sans rien derrière. Des provocations à trois balles, non ?
Il me tarde de lire votre compte-rendu.
Répondre
Y
Je n’ai que les deux premiers épisodes, sur dix. Les rumeurs disent que la fin est assez différente du début. Impossible de se faire une idée pour le moment.