Comment qualifier les Champs-Élysées ?

Publié le par Yves-André Samère

Parce que ce soir marque la fin de l’année, et que les Parisiens se pressent sur les Champs-Élysées, on a pu entendre, sans surprise, une journaliste de France Inter, enthousiaste, parler une fois de plus de cette avenue en la qualifiant de « plus belle avenue du monde ». Ça ne rate jamais.

Moi, je m’interroge : qu’est-ce qui fait, des Français, le peuple le plus vaniteux du monde ? Qui donc a décidé que leur avenue, qui brille surtout par la médiocrité de ses édifices et qui bute sur cette horreur architecturale qu’est l’Arc de Triomphe, serait choisie comme la plus belle ? Il ne vient donc jamais aux Français l’idée d’aller voir un peu à l’étranger ? Si c’est le fait d’avoir une voie rectiligne, j’ai le regret de leur dire qu’il y a mieux à Berlin, par exemple, l’avenue Unter den Linden, prolongée au-delà de la Porte de Brandebourg, offre plus de quatre kilomètres en ligne droite, en traversant le Tiergarden, un parc qui, avec ses 2,8 kilomètres de long, n’est pas ridicule face à Paris et ses deux bois, celui de Boulogne et celui de Vincennes. Et que dire, à Madrid, de la Castellana, tout aussi longue et en ligne droite ? Et je ne parle même pas du Mall, à Londres, qui aboutit à Buckingham Palace après seulement un kilomètre, mais en traversant Saint James Park, lequel vaut largement le misérable jardin des Champs-Élysées.

Et puis, ces grandes capitales ont su préserver leur aspect artistique, alors que chaque modification des constructions à Paris se traduit par une horreur de plus. Pas de quoi pavoiser...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 01/01/2018 08:37

Depuis que j'ai quitté Paris, il y a plus de 20 ans, je crois que cette "plus belle avenue" a un peu changé. A l'époque, on aurait cru la rue commerçante de n'importe grande ville, avec des enseignes envahissantes, des boutiques criardes collées les unes aux autres, sans aucune harmonie. La différence : un arc de triomphe et un obélisque à chaque bout.
On était loin de ce qualificatif !