Demain la fin de l’épidémie ?

Publié le par Yves-André Samère

On peut lire aujourd’hui, sur le site Internet de Numérama, un article intitulé Coronavirus : pourquoi les essais du vaccin prometteur d’AstraZeneca sont mis en pause. Bien.

En ce qui me concerne, je ne connais ni ce vaccin ni la firme qui le fabrique, je n’ai donc rien à dire sur ce sujet. Mais cela n’interdit pas de réfléchir !

On a découvert le sida en 1981. Longtemps, le sida tuait ceux qui en étaient atteints. Il n’existait alors aucun remède. On a cherché durant deux ans, avant que des chercheurs français parviennent à seulement identifier le virus responsable de la maladie. Plus tard, après huit ans de recherches, un début de traitement a été mis au point, qui est toujours utilisé, et qui a permis, non pas de guérir les malades, mais de commencer à les traiter.

Aujourd’hui, le sida est toujours capable de tuer, quoique moins vite, mais on ne le guérit toujours pas. Or nous sommes en 2020, autrement dit, cela dure depuis... trente-neuf ans !

Alors, s’il vous plaît, cessez de vous emballer, et de porter au pinacle les chercheurs et surtout ceux qui croient au Père Noël, prédisant le remède miracle pour la fin de l’année. Si le coronavirus est aussi dangereux que le VIH responsable du sida, vous avez encore des dizaines d’années avant de ne plus porter un masque.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

P
Il y a quand même ne grosse différence entre ces deux virus.Le plus ancien ( le sida) s'attrape que dans certains cas. L'autre ( le Covid19) est plus sournois.
Répondre
Y
Oui, les deux découvreurs du VIH, en 2008, étaient Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi. Ils ont eu le prix Nobel. On devrait peut-être leur demander de se remettre au travail !
D
Le virus du sida était totalement inconnu, il a fallu deux ans je crois pour l'identifier, c'est une chercheuse française qui l'a séquencé. Pour le Covid19, on avait déjà une bonne piste qui a été confirmée par la Chine avec le Sras qui avait sévi quelques années auparavant. Donc les recherches ont pu s'orienter beaucoup plus vite, les coronavirus étant connus, comme celui de la grippe. Cependant le comportement dudit virus est déroutant, et, en effet, la recherche tâtonne...
Y
En réalité, on ne sait à peu près rien sur le coronavirus. On spécule..
F
39, Yves-André, pas 59 ! Mais cela n'en reste pas moins aberrant !
Répondre
Y
Exact Je vais corriger mon article. Je fais les mêmes fautes que « Le Canard », abonné aux calculs inexacts.
D
Je crois que les chercheurs cherchent, comme pour toute recherche se plantent, recherchent, ont une piste, etc.... Ce sont surtout les gouvernements qui mettent le bazar à propos de cet éventuel vaccin. Je me demande si surtout les chercheurs n'aimeraient pas qu'on les laisse chercher tranquillement !
Quant au sida, une amie, séropositive, suit sont traitement depuis des années et aujourd'hui son virus est indétectable. Ce n'est pas un vaccin, mais au moins elle est toujours en vie et en forme. Disons que pour les gens ayant la chance d'être soignés et pris à temps, c'est devenu une maladie chronique.
Répondre
R
49, c'était un clin d’œil.
Y
En effet, mais on se tranquillise comme on peut.
R
La dictature sanitaire en marche !
Cet opportun virus va autoriser toutes les dérives sécuritaires "au nom de la santé", voir le triste épisode de la semaine dernière, ayant connu son épilogue lundi, concernant le département du Bas-Rhin.
Plus besoin de LBD ou de matraques. Elle n'est pas belle la vie !

2020-1981=49 :-)
Répondre
Y
Toutes les raisons de se suicider, en somme. Il va falloir y songer sérieusement !