Deux « Jean XXIII » ?

Publié le par Yves-André Samère

Dans la longue lignée des prétendus successeurs de saint Pierre sur le trône vaticanesque (Pierre n’a jamais été pape, car le titre ni la fonction n’existaient de son vivant, mais tous les catholiques le considèrent comme tel, vu le romanesque de cette histoire), deux ont portés le pseudonyme de Jean XXIII ! L’histoire est assez intéressante, et la voici, très résumée.

Le second s’appelait en réalité Angelo Giuseppe Roncalli, il était né en 1881, il était italien et avait été nonce apostolique (ambassadeur du Vatican) à Paris, où Pie XII l’avait envoyé en signe de dédain, car « Quand on ne peut utiliser un cheval, un âne peut être utile... ». Or Roncalli était tout le contraire d’un âne, et, une fois élu pape, il l’a vite prouvé en réformant l’Église en profondeur, via un concile qu’il décida, « Vatican II », qu’il inaugura par un discours assez révolutionnaire, car Pie XII avait commis cette erreur de choisir un homme de gauche pour en faire à Paris le représentant de l’Église !

Plein d’humour, très aimé, même au Vatican où on le surnommait « Johnny Walker » pour son goût du whisky, il changea tout, sans aller jusqu’à supprimer les scléroses du pontificat. Inévitablement, il a été sanctifié en 2014 par le pape actuel, principal choix judicieux de ce pape très maladroit. Mais il savait décider, ce qu’il prouva en choisissant son pseudo de Jean XXIII, officialisant ainsi la nullité du titre porté par le précédent Jean XXIII entre 1410 et 1415 (Baldassarre Cossa avait été élu pape avant même d’être prêtre !), déposé par le Concile de Constance, et considéré comme antipape par le Vatican. Il avait pris la fuite, puis, ayant fait amende honorable, fut reconnu comme cardinal-évêque de Tusculum en juin 1419.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella bernard 05/10/2020 17:48

J'ai eu l'insigne honneur d'être giflé par ce brave homme , en mai 1949 au collège Stanislas de Paris pour ma confirmation ! Bien que , depuis longtemps athée , je garde un bon souvenir de ce pape !

Yves-André Samère 05/10/2020 20:42

J’ai été témoin d’une scène plus rigolote. Transporté dans la basilique Saint-Pierre à bord de sa chaise à porteur, il a sorti de sa poche un immense mouchoir à carreaux, et s’est vigoureusement mouché. Très remarqué. Ce devait être une première !