Hauts-parleurs Dolby ?!

Publié le par Yves-André Samère

Vu ce soir à la télé une publicité pour Amazon, qui ne craint pas d’en remettre dans le registre charlatanesque. Il s’agissait de vendre une tablette informatique, un de ces petits engins légers mais hors de prix censés faire le travail d’un ordinateur portable, dont tout le monde sait qu’il est impossible d’y faire autre chose que de consulter des pages sur Internet ou d’écouter (ou voir) des enregistrements. Quiconque a jamais essayé de travailler sérieusement sur une tablette, c’est-à-dire, principalement, d’écrire ou de modifier un ficher audio ou vidéo (par exemple, et ce que je fais quotidiennement), sait très bien que c’est la croix et la bannière ! La meilleure preuve : pour ceux qui tiennent absolument à taper des textes, on vend des claviers qui se connectent à la tablette, faisant alors grimper leur prix au-delà de la valeur… d’un ordinateur ! C’est malin !

Bref, la publicité dont je parlais vantait les qualités supposées de ladite tablette, et notamment le fait qu’elle serait équipée de « deux haut-parleurs Dolby stéréo ». Je me marre.

Il n’existe pas de « haut-parleurs Dolby », parce que Dolby n’est ni une marque de haut-parleur, ni même une qualité particulière des hauts-parleurs. En fait, le système Dolby, inventé en 1965 par un Anglais qui s’appelait Ray Dolby par le plus grand des hasards, est un pur système de réduction du bruit (surtout le souffle) des enregistrements sonores. En gros, l’amplificateur réduit la totalité du son quand le volume global est faible, de sorte que le souffle ne s’entend plus, mais on le ramène à sa valeur normale quand le souffle est couvert… par les autres sons, tout simplement. Dans les deux cas, il ne s’entend donc plus, ou presque plus.

Par conséquent, ce que fait le procédé Dolby, c’est au stade du codage des sons, et n’importe quel haut-parleur restituera ce qu’on lui donne après ce traitement. Pas besoin d’un haut-parleur spécial.

Oui, mais caser dans le slogan un mot dont le public ignore le sens, c’est une manière de badigeonner la pub avec un terme savant qui est censé apporter une touche de magie supplémentaire, justement parce qu’on ne le comprend pas. Les naïfs se laissent prendre.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Mélomane et cinéphile, intéressé autant par l’image que par le son, je connaissais naturellement tout cela, mais je ne pouvais pas m’étendre sur des détails techniques sans allonger excessivement
mon article et fatiguer les lecteurs qui ont sans doute d’autres préoccupations en tête.

C’est que je visais surtout, et comme souvent, le charlatanisme des publicitaires qui, précisément, profitent sans cesse du peu d’intérêt manifesté par le public à l’égard des spécifications
techniques, afin de lui faire avaler n’importe quoi.
Répondre
B
Il n’existe pas de « haut-parleurs Dolby »

C'est vrai. D'ailleurs entendre que cette tablette dispose de HP dolby m'a fait venir sur cette page. total érésie

Dolby ne fait pas uniquement de la réduction de bruit.
Pour être précis, le son est compressé lorsqu'il est couché sur une bande magnétique. Oui, pour éviter le noise floor du support analogique. Lors de la lecture, le son est expensé, la dynamique est
ramené à son état d'origine (par expansion).

(j’entends dans dynamique : la différence entre les niveaux les forts et les niveaux les plus faibles. on ne parlera pas de facteur de crête)

Dolby est bien plus connu pour ses formats d'encodage/matriçage multicanaux. La réduction de bruit n'a plus lieu d'être en numérique. (enfin lorsqu'on parle d'une diff numérique)

Je suis bien d'accord, publicité bien mensongère.
Ce que doit avoir ce produit c'est une puce dolby dont sa seule fonction sera de matricer des canaux discrets en Lt/Rt

Bien à vous. Merci de crier cette pub
Répondre