« Justice » ? Vous rêvez !

Publié le par Yves-André Samère

Philippe Bilger, avocat général (de droite), tient un blog, sur lequel, cette semaine, il a repris à son compte l’ineptie proférée par Obama, selon qui « Justice [était] faite » – ainsi qualifiait-il l’exécution de Ben Laden. Bien entendu, Bilger s’est fait copieusement étriller, et il ne l’a pas volé. 

D’abord, pour avoir écrit que, comme tout le monde (selon lui, toujours), il « se sentait américain ». Je regrette, cher grand homme, mais jamais je ne me suis senti yankee, si peu que ce soit. Je développerai peut-être cette idée un autre jour, mais aujourd’hui, je désire plutôt pointer cette étrange conception de la justice qu’ont les États-Uniens, leur président… et Bilger ! Je le répète donc, Ben Laden a été EXÉCUTÉ, et je n’appelle pas ça « la justice ». On applique la justice quand on juge les gens, devant un tribunal, pas dans les bureaux d’un état-major ; et ce sont les jurés qui décident d’un verdict, après un procès. On n’a rien vu de tout cela.

En fait, il s’est agi à la fois d’une vengeance et d’une opération de communication prévue pour soutenir une campagne électorale à venir, et la meilleure preuve est que la cote d’Obama, qui était au plus bas, a fait un bond gigantesque juste après l’annonce de la mort de Ben Laden. En outre, on croyait Obama opposé à la peine de mort, mais il vient de la faire appliquer néanmoins. Tout ça fait désordre.

Il est vrai que, lorsqu’on veut se faire réélire, les convictions, on s’assoit dessus. Il est plus rentable de flatter les mauvais instincts de la majorité.

Naturellement, je ne plains pas Ben Laden, mais vous aviez compris.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

On voit des tas de gens apparemment intelligents, et qui ne peuvent résister au désir de dire leur admiration pour ce qu’ils appellent « l’Amérique ». Je comprends très mal.


Répondre
D

J'ai lu Bilger, et les commentaires des internautes -plutôt cinglants- m'ont soulagée. Là, j'avoue ne pas comprendre un homme qui a plutôt une vue noble de la justice.
Mais là, boudu, il m'a déçue. Je ne me sens pas plus "américaine" que vous !


Répondre